HYSTÉROSALPINGOGRAPHIE / HYSTÉROGRAPHIE

Hystérosalpingographie (hystérographie)

Principe de l’examen

L’hystérosalpingographie est un examen permettant d’étudier la cavité de l’utérus et la perméabilité des trompes de Fallope (tube reliant l’ovaire à l’utérus). Cet examen est basé sur le principe de la radiographie, avec réalisation de clichés avant, au cours et au décours d’une injection de produit de contraste dans l’utérus. Après avoir rempli la cavité utérine, le produit de contraste s’introduit dans les trompes puis diffuse dans la cavité abdominale, au contact des ovaires. Ce passage affirme la perméabilité de la trompe.

L’hystérosalpingographie est indiquée chez les patientes qui présentent une infertilité, et chez les femmes qui ont bénéficié d’une ligature des trompes ou de la pose d’implants tubaires de type ESSURE.

Quelle préparation
pour un scanner ?

Afin d’éviter toute infection, un traitement antibiotique est prescrit, à prendre dès la veille et pendant quelques jours (4 jours en moyenne). Pour faciliter la progression du produit et éviter des douleurs, un antispasmodique (Spasfon) sera également proposé. L’ordonnance est à récupérer au cabinet ou par fax.

La grossesse étant une contre-indication formelle à cet examen, un dosage des béta-HCG (test de grossesse) devra être réalisé dans les 48h qui précèdent l’examen.

Par sécurité, cet examen est effectué dans les 12 premiers jours du cycle pour exclure tout risque de grossesse en cours.
Les résultats doivent nous être fournis avant l’examen.

Déroulement de l’examen

L’examen se déroule sur une table de radiologie, en position gynécologique.

Après mise en place d’un spéculum dans le vagin, le matériel d’injection du produit de contraste sera positionné au niveau du col utérin. Le spéculum mis en place est le plus souvent en plastique transparent pour éviter de masquer la zone d’interêt sur les clichés radiologiques. La cathétérisation du col utérin se fait à l’aide de différents types de matériel : Une tige métallique ou bien une tulipe en plastique avec un système d’aspiration ou bien encore un cathéter en plastique monté sur guide.

La progression du produit de contraste dans la cavité utérine et les trompes est suivie par des clichés radiographiques.
Enfin le matériel est retiré, le produit s’évacuant en quelques minutes.

La durée moyenne de l’examen n’excède pas 20 minutes.

Quels sont les risques ?

L’examen, lorsqu’il est réalisé en douceur, est peu ou non douloureux. Les médecins spécialisés du CID pratiquant les hystérographie ainsi que toute l’équipe, feront tout leur possible pour vous détendre, afin que l’examen soit le plus insensible et le plus rapide possible.

Des douleurs équivalentes à celles des règles, ainsi que des saignements sont possibles les jours qui suivent l’hystérosalpingographie.

Les allergies au produit de contraste iodé sont rarissimes, car le produit n’est pas injecté par voie intra-veineuse. Les infections gynécologiques suite à l’examen sont également très rares car prévenues par une traitement antibiotique préventif.

Contre-indications du hystérographie

  • Devant toute suspicion de grossesse, l’examen sera reporté
  • Une infection gynécologique doit être éliminée
  • Une allergie grave au produit de contraste est une contre-indication formelle à l’usage de ce produit. Une autre molécule pourra toutefois être utilisée, après réalisation de tests cutanés chez un allergologue.

Équipement

Table de radiologie télécommandée Primax avec capteur plan

RDV en urgence

En cas d’urgence médicale, nous ferons tout notre possible pour vous accueillir pendant les heures d’ouverture du centre, si cela s’avérait nécessaire et techniquement réalisable.

Où faire un hystérographie à Paris ?

Centre d’Imagerie Diderot
134 boulevard Diderot
75012 Paris

Prendre un Rendez-Vous rapide pour un hystérographie

Prendre Rendez vous sur Doctolib ou par téléphone au 01 55 78 25 26.
Appelez-nous pour toute question sur le prix, la prise en charge et le remboursement.

Cette présentation a pour but d’éclairer le patient et lui apporter une information aussi complète que possible. Elle ne prétend cependant pas être exhaustive et ne se substitue pas aux explications du radiologue et de votre médecin, qui détermineront l’intérêt de réaliser l’examen en fonction des particularités de chaque patient.

Formulaire de contact footer
Retour en haut